Les technologies tactiles multi-touch ou multipoints se fondent sur l’interaction homme-ordinateur et l’écran tactile qui les met en application. Par l’intermédiaire de ces technologies, on interagit les dispositifs multi-touch avec le matériel informatique par le biais des points de contact, qui sont dans la majorité des cas des doigts !

Les caractéristiques des dispositifs tactiles multi-touch. 

Généralement, les dispositifs se composent d’un bloc de tactile ou d’une surface tactile translucide sur un écran tactile. Cette surface reconnaît tous les points de contacts simultanés et les logiciels qui interprètent ces contacts. Pour remarque, on tient compte d’une façon indépendante la position et la pression générée par chaque point de contact. Cela permet d’effectuer des gestes et générer des interactions avec les doigts. En bref, les technologies tactiles multi-touch permettent de contrôler un logiciel, en touchant une surface spéciale. De plus, le multi-touch est utilisé pour envoyer des informations sous forme de contrôle à un logiciel. Pour information, le niveau d’interaction du multi-touch va bien au-delà de tout autre système d’interactions connus jusqu’à ce jour.

Quelles sont les technologies tactiles multi-touch les plus utilisées du moment ?

De prime abord, l’on parle de la technologie capacitive qui fait partie des technologies tactiles multi-touch les plus en vogues dans le domaine du tactile grand public. À titre de remarque, les écrans des tablettes et Smartphones utilisent cette technologie. Sachez également que l’iPhone et l’écran 3M sont des exemples d’écrans capacitifs. Cette technologie est composée d’une couche isolante, un verre extérieur de l’écran, en dessous de laquelle se trouve une matière conductrice transparente, fabriquée avec l’indium. Une fois un élément conducteur comme le corps humain, touche l’écran, le champ électrostatique modifié autour du point de contact conduit au changement de la capacité. Ce point est détecté et puis utilisé par le logiciel. Un élément non-conducteur n’a aucun effet alors sur l’écran, ce qui constitue l’inconvénient de cette technologie. Elle est avantageuse par contre par le fait qu’elle permet d’avoir un écran plus lumineux ainsi qu’une meilleure réactivité !

Après tout cela, la technologie à ondes de surface est le plus souvent utilisée sur des bornes publiques. Cette technologie est presque identique à l’infrarouge, en remplaçant le quadrillage infrarouge par des ondes ultrasoniques. Le point de contact est caractérisé par les interférences engendrées par la propagation des ondes. L’inconvénient de cette dernière est le fait qu’une poussière ou une rainure sur l’écran perturbent cette propagation.